François Merlot journaliste français veut publier un premier livre sur les grandes chansons qui ont marqué notre époque. My way, Besame Mucho et Happy Living (invention ?), l’une des trois chansons les plus jouées dans le monde. Lors de son entrevue avec H. G. Slatters, compositeur et interprète de ce succès, celui-ci lui apprend qu’il n’a pas écrit une seule note de la musique. Lors d’une soirée dans les années 50 un batteur plutôt doué, dénommé Treviso, se met au piano et compose la mélodie que Slatters va voler. Treviso que ses surdoses répétées d’alcool rendent amnésique, laissera échapper la gloire et l’argent. Slatters accepte de se confier à Merlot à la condition qu’il retrouve Treviso ou ses descendants pour soulager sa conscience. En prime il veut leur offrir sa fortune.

Tenant là un véritable scoop, François Merlot, de New York à Los Angeles en passant par San Fransisco fait tout pour retrouver ce musicien de génie oublié de tous... Mais le journaliste n’est pas au bout de ses surprises !

Jean-Claude Göttling – mais siiiiiiiii vous le connaissez c'est lui l'auteur des couvertures des Harry Potter – nous offre une bande dessinée remarquable dont l’univers graphique noir et blanc est vraiment agréable. Les textes courts, chargés d’une pointe d’humour, rajoutent un peu plus à l'atmosphère envoûtante et au petit bonheur de suivre le journaliste dans son enquête. Alors que l’histoire se déroule de nos jours, les planches font renaître l’Amérique des années 50 pour nous plonger un peu plus dans l’ambiance jazz, comme un voyage initiatique.  Une vraie bonne bande dessinée, comme je les aime, à déguster au coin du feu !

Tag(s) : #J'ai adoré...

Partager cet article

Repost 0