On continue la visite du Mexique !

 

Avec « Jeu de Dames », Mario Bellatin, jeune romancier (né en 1960, pour ne vexer personne...), construit un roman à clef, à double entrée, à triple vie... Ne partez pas, je m’explique !
Une première histoire nous fait suivre un gynécologue, la cinquantaine, qui ne nous cache pas sa double vie. Celle du gynécologue, père de famille, vivant avec une femme de représentation parfaite, une fille à quelques mois de se marier... Et la face obscure, celle du mari volage fréquentant les salons de massages en tout genre et autres maisons de plaisirs, celle d’un couple endormi, d’une fille malheureuse et d’un fils disparu. Le basculement d’une vie à une autre, il s’en souvient bien... C’était le même jour où le fils d’une patiente lui a raconté une histoire étrange. Et cette histoire, Bellatin nous la raconte dans la seconde partie sans lien apparent...

 

Un petit roman étrange et intense, aux phrases courtes et aux mots justes. Le narrateur nous balade, sans jamais nous perdre tant la construction est efficace. Le puzzle se monte progressivement. A nous de rafistoler ce qui est décousu et de laisser l’histoire se dessiner. Indéniablement, dès les premières lignes, j’ai été pris dans cette vie, comme témoin d’un accident. Seulement, le roman est à clef, et les liens entre les histoires ne sont pas forcément évidents. Un roman qui m’a laissé perplexe, mais pour lequel j’ai pris un réel plaisir de lecture. Et puis, j'ai enfin pu dire "Mon gynécologue" dans une réunion de travail avec Cathe ! C'est Philippe qui va être jaloux ;))

 

La quatrième de couverture parle « d’accents de fable ou de parabole »...Je vais quand même aller relire la fin...

Tag(s) : #J'ai aimé...

Partager cet article

Repost 0