Un pas de plus dans la littérature mexicaine… Mais cette fois c’est à travers l’œil d’un espagnol exilé pendant près de 20 ans là bas et six nouvelles que j’ai avancé mon travail ;)

 

Avec « Ici, repose Navares », Pere Calders publié aux Allusifs (décidément pas moyen d'être déçu avec eux !), nous offre des nouvelles souvent très drôles sur ce pays. Dans la première, qui donne le titre au recueil, nous suivons Lalo Navares marié avec Lupe et vivant dans une maison faite de bouts de carton au cœur d’un bidonville. Mais le temps peu clément rend les conditions de vie insupportables et les maladies commencent à se développer. Lalo lorgne de plus en plus sur le cimetière et propose de s’installer dans ce lieu de repos avec ses camarades d’infortune. Les nombreuses chapelles leur offriraient quatre murs solides et un toit. Les inondations noient le bidonville et il n’y a pas d’autre solution que de côtoyer les maisons des morts. Rapidement la vie s’installe et avec, les premiers petits tracas…

 

Les autres nouvelles évoquent un révolté qui n’hésite pas à défier toute autorité, même celle de la mort, d’une veillée funèbre qui finit en beuverie, d’une madone sur une ardoise à un passage à niveau… Autant de courtes histoires qui ne manqueront pas de déclencher quelques sourires !

 

Un auteur catalan mort en 1994 et qui de là où il est doit encore bien rigoler pour le plus grand plaisir de ses petits camarades...

Tag(s) : #J'ai adoré...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :