le-grand-partout.jpgWilliam T. Vollmann, dans ce récit et dans la lignée d’un Kerouac, nous fait partager le quotidien des Hobos. Sans domicile fixe, les hobos voyagent à travers les Etats-Unis, utilisant illégalement les trains de marchandise. Ils resquillent, mais s’arrêtent parfois pour un travail saisonnier. Des hommes qui  à un moment ont cherché la liberté, n’hésitant pas à tout plaquer. Pendant plusieurs mois, il a donc plongé dans ce monde et nous fait vivre ses attentes avant la montée dans un train, la peur des vigiles, ses rencontres, parfois inattendues, avec d’autres hobos et indirectement, il se livre à nous.

 

Un monde en marge, fait de codes, de paysages, d’odeurs que Vollmann tente de faire renaître par les mots. Et il y parvient, non sans humour parfois. Ce récit, sur les rails de la littérature de voyage, à l’américaine, séduira les plus passionnés du genre épris de grands espaces. Pour les autres, vous risquez de rester sur le quai…

Tag(s) : #J'ai lu...

Partager cet article

Repost 0