melancolie-vandale-jean-yves-cendrey.jpgKornelia Sumpf est berlinoise, quinquagénaire et interprète. Kornelia Sumpf est née dans le Berlin-Est et est amoureuse d’Ali d’origine turque, dont la mère fait tout pour gommer les différences. Au fil de son quotidien, elle nous plonge dans son « Ostalgie », nous montre que la réunification n’est pas achevée et que pour cette génération elle ne le sera sans doute jamais. Elevée par des parents marchant dans les pas du régime, en grandissant elle découvre les fissures du passé, les règlements de comptes, les secrets de famille. Elle retrouve les pièces manquantes du puzzle et continue à se construire entre histoire et présent.

 

Jean-Yves Cendrey livre là un très beau roman sur Berlin et parvient à faire naître de ses mots le parfum de la ville. Si le sujet – le poids de la famille – est universel, il le replace dans un contexte unique et dégage un roman à part. Un roman à part et exigeant qui pourra perdre les moins accrocheurs. Perdu parfois, l’écriture de Cendrey m’a souvent raccroché à l’histoire juste par le plaisir des mots.

Tag(s) : #J'ai aimé...

Partager cet article

Repost 0