Paul Stern a quelques soucis en ce moment. La cinquantaine, il vit à Toulouse, est marié, a trois enfants et des petits enfants... Mais il a des soucis. Son oncle, meilleur ennemi de son père, vient de décéder, son père décide de remettre sa vie en cause, sa femme fait une forte dépression et décide de partir en cure de sommeil... Paul est scénariste et dans le cadre d'une négociation entre le Cinéma français et Hollywood il est envoyé outre Atlantique pour remettre en forme un livre pour son adaptation. L'Amérique lui offre un bulle d'oxygène, une destination pour fuir temporairement. Frappé par de nouvelles rencontres, de nouveaux espaces, il trouvera dans ce lieu étrange quelques unes des réponses qu'il attendait.

« Accommodements raisonnables » est un roman où Jean-Paul Dubois traite parfois avec humour comme les funérailles de son oncle, des petites difficultés que la vie nous réserve et de la manière de trouver une issue. Il y évoque par l'intermédiaire de personnages attachants les faux semblants, les actes manqués, les signes du destin ou encore les instants d'hésitations et de faiblesses, avec en filigrane un vrai regard sur la société américaine et quelques tacles « limpio » sur la vie politique française actuelle qui m'ont bien plu. Un roman agréable sur la famille et la fragilité des sentiments humains, malgré quelques longueurs et accidents de style, à mon goût en tout cas (pour les scènes de sexe notamment). Peut être pas le meilleur Dubois, mais s'en est un quand même, avec ses clins d'œil, son humour, son désespoir... ses accommodements raisonnables.

 

Un livre...

d'un bon Dubois chez Clarabel

Tag(s) : #J'ai aimé...

Partager cet article

Repost 0