Brown.jpgChester Brown évoque dans cette bande dessinée sa propre adolescence passée dans une banlieue au Québec. Garçon renfermé et en marge mais plaisant aux filles, il y évoque ses difficultés à communiquer, ses peurs, son mal être, les violences qu’il perçoit et son incapacité à montrer ses sentiments. Un album de souvenirs, confessions d’un adulte sur son passé qui met en lumière cette période où chacun se cherche.

 L’univers graphique de Brown est saisissant. Le noir et blanc et les traits fins dont il use donnent une véritable force au récit. Les cases sur fond noir accentuent le sentiment de malaise de l’adolescent qui se transmet sans difficultés au lecteur. Si l’histoire pourra sembler sans véritable relief, c’est la confession d’un adulte sur son adolescence et son impossibilité à dire je t’aime aux personnes qu’il a ainsi blessées qui donnent sa puissance à l’histoire. L’ensemble est épuré et précis et touche le plus simplement du monde. Une bande dessinée en québécois (mais on comprend rapidement le sens des mots) à découvrir pour les amateurs du genre.
Tag(s) : #J'ai aimé...

Partager cet article

Repost 0