joe-sacco-gaza-1956.jpgGaza, 1956. En marge de la Crise de Suez et de l'attaque israélienne sur les territoires palestiniens, l'armée de Tsahal va commettre l'une des campagnes les plus violentes de son histoire, dans le silence général. A Rafa et à Khan Younis, ils vont tuer aux hasards des hommes, en âge de se battre (de 15 ans à 60 ans) sans la moindre preuve de leur appartenance à un quelconque mouvement de résistance arabe.

 

Ce sont ces deux évènements, vieux de 50 ans que Joe Sacco choisit de faire revivre sous les traits de ses dessins. Il revient sur les conditions de son enquête, sur les difficultés d'un peuple à parler d'un événement lointain alors que les combats continuent dans le présent. Un présent qui relègue le passé aux oubliettes. Une enquête que les jeunes Palestiniens ne comprennent alors pas, leur quotidien étant plus lourd à gérer que ce passé.

 

Une longue BD qui semble retranscrire le plus fidèlement possible ces évènements, sans tomber dans les pièges de la mémoire et des témoignages. Le présent n'est pas laissé de côté puisque Joe Sacco, en racontant son enquête évoque intelligemment, parfois avec humour, le quotidien des Palestiniens de Gaza.

 

Une œuvre journalistique conséquente et remarquablement conçue faisant revivre un épisode noire de l'histoire de la bande de Gaza et évoque sous un angle palestinien le quotidien du conflit israélo-palestinien comme les destructions de maisons près de la frontière, les attentats et les ripostes de l'armée isréalienne.

 

A lire !

Tag(s) : #J'ai adoré...

Partager cet article

Repost 0