En me relisant, je me suis aperçu qu’aucun de mes articles ne mentionnait l’un de mes auteurs fétiches... Inadmissible m’ont déjà dit certains... Je me devais donc de réparer cette négligence.  

 

Un homme heureux n’est peut être pas le meilleur roman de Paasilinna (certains préfèreront « Le lièvre de Vatanen », ou encore « Petits suicides entre amis »), mais comme je n’arrive tout simplement pas à me décider, j’ai décidé lâchement de prendre le dernier que j’ai lu...

 

Aksedi Jaatinen (ah oui ! on est en Finlande), ingénieur d'Etat, est chargé de construire un nouveau pont dans la petite ville de Kuusmäki (rien que pour le nom). Fonctionnaire incarnant la figure même de « l’étranger », le jeune ingénieur va devoir combattre une ferme et virulente opposition des habitants. De provocations en provocations, Jaatinen se voit obligé de reculer... pour mieux sauter sur l’autre rive. Ou l’art de la vengeance méthodique... Les Princes ont eu Machiavel, les hommes heureux ont Paasilinna !

 

Ce livre s’adresse d’abord aux personnes qui ont déjà eu maille à partir avec les traditions de villages, les coutumes ancestrales, les idées reçues, les croyances, la peur de l’autre et les préjugés... Et secondairement à ceux qui veulent rire ! Si par bonheur, vous êtes concernés par les deux catégories, c’est un pur régal qui vous attend. Seule petite critique que je pourrais émettre sur cet auteur au style efficace et drolissime (qui réussit à faire sortir la littérature finlandaise du roman policier), une certaine difficulté à bien terminer ses histoires uniques en leur genre. Mais peut être est-ce seulement parce que je voudrais qu’elles ne finissent jamais !

« Les Finlandais ne sont pas pires que les autres, mais suffisamment mauvais pour que j'aie de quoi écrire jusqu'à la fin de mes jours ». Alors merci à vous !

Disponible en magasin !

Tag(s) : #J'ai rigolé...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :