FAYE Nagasaki ptIl n’est pas fou. Shimura-san a beau être ivre de solitude et se parler à lui-même, il sait qu’il n’est pas fou. Son frigo se vide tout seul et des objets dans sa maison se déplacent sans son intervention. Il a bien douté un temps d’avoir déposé cette carafe plus à gauche, mais il le sait quelqu’un d’autre utilise sa cuisine. En bon météorologue, d’esprit scientifique, il en aura le cœur net : il va installer une caméra qu’il visionnera de son travail. Encore faut-il ne pas être dérangé par ses collègues ou par des réunions interminables… Mais avec un tout petit peu de patience… N’en sachez pas plus et plongez vous dans le roman !

 

Après "le syndicat des pauvres types", dont j'avais attendu un peu plus, je relis Eric Faye avec beaucoup de plaisir. Une très jolie histoire, inspirée d’un fait divers de 2008, empreinte d’un mystère voulu par l’auteur, sur la solitude, la peur et le viol de l’intimité. Avec humour et sur fond de fable de nos sociétés modernes, Eric Faye nous livre une très belle et courte histoire qu’il laisse en suspend. Son écriture simple et épurée dessine des personnages attachants et une réflexion beaucoup plus profonde qu’il n’y parait. Un roman attachant, subtil et drôle… Bref une petite perle de rentrée, et ça fait du bien !

Tag(s) : #J'ai aimé...

Partager cet article

Repost 0