Voilà un premier roman qui a fait grand bruit et qu’il me tardait de commencer. Et puis avec ce titre, il y avait sûrement des choses à apprendre ;)

 

En 1760, Gaspard, jeune paysan Breton, monte à Paris pour fuir sa condition misérable. Mais la ville ne lui offre pas tout à fait ce qu’il attendait. Il venait pour caresser l’espoir d’une vie meilleure, mais il se rend très vite compte qu’il est bien loin de le frôler, cet espoir. Il est confronté et frappé par la misère des petites gens, par la saleté des rues, par les odeurs insupportables de la ville. Pourtant, de rencontres en rencontres et en abandonnant son passé un peu plus à chaque fois, il parvient à se hisser dans ce monde qu’il enviait. Il saura saisir les occasions au vol en s’appuyant sur les hommes et les femmes qui vont traverser sa vie. Un homme, en particulier l’aidera dans sa quête, le comte Etienne de V., aux mœurs bien légères, auteur d’une éducation libertine où chaque leçon est à retenir...

 

Ce roman, inspiré des romans libertins du XVIIIème, (comte Etienne de V[almont] ?), est d’abord celui d’un Paris de la puanteur, de la crasse et de la misère. Del Amo décrit parfaitement cette ambiance glauque et écoeurante à souhait. Les odeurs s’échappent des mots, la pourriture vole à chaque page tournée et appuient la vision de Gaspard en rajoutant un peu plus au drame qui se noue. Nos cinq sens sont stimulés en permanence par les mots de l'auteur et seules les redondances ont finit par me lasser un peu, mais elles font partie intégrante de l’oeuvre. Dès le début il nous tarde de connaître le parcours de ce provincial, de savoir jusqu’où son ambition le mènera et surtout s’il en assumera le prix. Il est vrai que le sujet n’est pas neuf, mais la griffe de l’auteur est bien là, avec son style et son monde. Mes balades dans Paris et autour du Fleuve, seront désormais chargées des images que l'auteur a su faire naître. J’attends son deuxième roman... Et à seulement 26 ans il nous laisse espérer encore bien d’autres lectures !

Le blog de l'auteur (qui répond même en pleine promotion).

Tag(s) : #J'ai aimé...

Partager cet article

Repost 0