Suites-imperiales Bret-Easton-EllisAvec « Suite(s) impériale(s) » Bret Easton Ellis, après l’excellent « Lunar Park », revient avec la suite d’un de ses romans cultes qui scandalisa l’Amérique, « Moins que Zéro »,  écrit il y a maintenant 25 ans.

 

Clay, écrivain et narrateur, revient à Hollywood et renoue avec ses anciens amis bien transformés par la chirurgie esthétique depuis, et est séduit par une très jolie femme qui rêve de devenir actrice et pour cela est prête à tout pour décrocher un rôle… vraiment à tout!

 

Un roman noir entre manipulations, meurtres, drogues et sexe. La descente aux enfers de Clay pris dans une machination, et qui entraine d’autres personnages si bien que l’on ne sait plus qui tient réellement les rênes, est parfaitement montée. L’écriture est là, le style Ellis aussi, l’atmosphère flou jamais loin de la folie… Tout est réuni pour les fans de l’auteur.

 

Mais, n’ayant pas lu le premier roman, certaines choses m’ont sans doute échappé et je pense que pour apprécier parfaitement la lecture il faut lire « Moins que zéro ». Quelques beaux passages mais un sentiment de déjà lu, d’une époque passée, bien loin de « Lunar Park » qui au fond concentrait déjà tout ce qui m’a secoué dans le style Ellis. Les fans apprécieront peut être de retrouver une ambiance et des personnages, mais pour moi rien d’aussi fort que je n’ai déjà lu… Déçu.

Tag(s) : #J'ai aimé...

Partager cet article

Repost 0