front-russe.jpgIl l’a eu son concours ! 78ème sur 80, mais il l’a eu. Il va embrasser la carrière de diplomate et entrer au Quai d’Orsay… Lui qui aime les voyages, qui a tout appris du monde grâce aux quelques numéros  « Géo » qu’un oncle lui a légué. Et puis il quitte le domicile familial, étouffant et repoussant. Il arrive à Paris et va tout donner pour sa carrière… mais… « L’histoire d’une vie, c’est toujours celle d’un échec ». Enchainant gaffes sur gaffes, c’est au placard qu’il va se retrouver. Plus précisément sur le Front russe, dans le XIIIème arrondissement de Paris, au bureau « des pays en voie création  / Section Europe de l’Est et Sibérie ». Et pour notre plus grand plaisir, nous suivons les mésaventures de ce jeune fonctionnaire d’Etat qui fait tout pour se faire remarquer auprès de sa hiérarchie. Malheureusement, ce sont ses bourdes qui le distingueront.


Un roman drôle sur l’administration française, ses lourdeurs et ses aberrations. Il y a un peu d’exagération sans doute, mais tellement de vrai. Les caricatures des collègues sont drôles, de l’informaticien, au directeur déjanté en passant par la responsable de la photocopieuse sexy. Entre Boulgakov et Gaston Lagaffe, les effets comiques ne manquent pas. Un très bon moment de lecture qui rappelle « Le Patrimoine de l’humanité » de Beaujon, sur les gardiens de musées. Quand le Dilettante s’engage dans la même voie, on rit autant et c’est aussi bon !

Tag(s) : #J'ai rigolé...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :