Je viens rassurer celles et ceux qui s’inquiétaient de mon silence...  J’étais juste parti au « pays des merveilles », un pays de 468 pages, qui se lisent vite à condition de n'être pas noyé par le travail... Ce fameux pays n’est autre que l’Italie. Et pas n’importe quelle Italie. Celle des années 1970, des brigades rouges, de la démocratie chrétienne, de l’après Mussolini, des premières tévécolor, des Sex Pistols, des sacs US en toile (si, si souvenez vous, les kakis où l'on écrivait au marqueur noir dessus) et du mouvement punk. Un vrai programme qui se déguste, quoi !

Cette Italie, je l’ai donc visitée en compagnie d’Attila, jeune adolescent qui se cherche, se forme, fermant la page de son enfance et tournant difficilement la suivante. La révolte couve en lui, attisée par Franz, son ami, jeune provocateur, nostalgique du Ducce et de l’ère nazie. Heureusement, la jolie terminale du lycée d’en face lui apporte tout l’espoir qu’il attend, dans ce monde où le « No Futur » s’affiche sur les murs. Conduit par le quotidien de ces deux adolescents, on se retrouve parachuté au milieu d’une période noire où les affrontements idéologiques font entrer dans la mêlée, communistes, socialistes, monarchistes, fascistes et catholiques... 

 

Giuseppe Culicchia nous fait revivre les années terribles de l’Italie. Cette jeune République où le terrorisme et la violence se sont invités dans le jeu politique. Ce livre souvent drôle m’a fait passé de très bons moments, entre les rebellions des ados, les clins d’œil fait à cette décennie et les critiques des institutions en place et de leurs règles. La fin est là pour nous mettre KO... Et personnellement je n'ai pas pu lutter.

 

Cependant les références aux nombreux événements ancrés dans l’histoire et la société italienne peuvent parfois nous dérouter malgré la chronologie placée par l’auteur à la fin du roman...Ce livre fait partie d’un courant qui fait ressurgir un passé italien qui ne passe pas et plait énormément en France. Que ceux qui ont aimé « Nos meilleures années » (en DVD) se jettent dessus ! Pour les autres, vous savez quel DVD vous faire offrir à Noël. Si je peux être utile à quelque chose...

Tag(s) : #J'ai adoré...

Partager cet article

Repost 0