A 14 ans Nina, fille unique et adolescente introvertie, passe ses vacances, comme chaque année dans la maison familiale, au milieu de la pinède. Peut-être pour se donner bonne conscience, mais aussi pour faire éclore leur fille, pour la première fois, ses parents ont décidé de prendre avec eux une autre adolescente, issue d'un milieu modeste et un peu perdue, Sabine, 16 ans.

Nina est heureuse de faire rentrer dans sa bulle Sabine et de lui présenter les lieux de son enfance et le charme de la côte. Seulement Sabine qui garde ses distances, va inverser les forces et attirer l'adolescente sage dans son monde à elle. Un monde plus chaotique, rebelle, aux relations directes avec les garçons, aux limites floues... Nina s'émancipe de ses parents, qui voient leur fille leur échapper chaque matin un peu plus. Rapidement Sabine vient ainsi perturber cette famille unie et sans histoire en entrainant tout le monde dans un tourbillon, qu'il faudra rapidement stopper... et ce par tous les moyens.

Hélène Gaudy, jeune auteur de 30 ans, s'attaque avec « Si rien ne bouge » à l'adolescence, à la relation entre parents et enfants, entre ados eux mêmes, aux rapports de domination et de soumission, ou encore aux petites vies bien installées. Un roman bien écrit, où s'installent progressivement transgression, violence et folie. Le dénouement, pas évident à la première lecture, peu laisser perplexe et déstabiliser le lecteur, tant le réalisme des premières parties est mis à mal...

Pour ma part, un roman intéressant, mais qui manque peut être de profondeur et au final qui ne m'a pas convaincu, par quelques ficelles un peu grosses sur l'adolescence et les relations parents-enfants, mais également par une fin excessive...

Tag(s) : #J'ai lu...

Partager cet article

Repost 0