Lorsque la Reine d’Angleterre entre par le plus grand des hasards canins dans le bibliobus, elle est loin de se douter des bouleversements qui vont faire tanguer l’Empire de sa Majesté… Se sentant obligée d’emprunter un livre sur proposition de Norman, un employé des cuisines passionné de littérature gay, elle se laisse subreptissement pénétrer par le pouvoir de la lecture. Emportée par cette nouvelle passion, elle qui 50 ans durant n’a eu le devoir de s’intéresser qu’aux passions des autres, va découvrir un monde profond, sensible, provocateur et licencieux. Loin des protocoles, de l’aristocratie à l’ego surdimensionné et des règles établies, notre royale lectrice tombe dans la littérature comme en amour et se met à dévorer, au grand dam d’une cour bien loin de ce nouveau virage, des dizaines et des dizaines de livres. Forcément, au détriment de certains...

 

Voici donc un court roman dans lequel Alan Bennett fait éclater l’humour britannique et passe à la moulinette le monde étriqué de la cour royale. Comme un plaidoyer pour une reine qu’il voudrait sans aucun doute plus proche de ses sujets, qui s’ouvrirait au monde grâce aux mots, Alan Bennett taquine les conventions et nous offre une petite fable sur la lecture avec de jolies réflexions qui toucheront chaque lecteur légèrement accro… Une petite perle de lectures mais dont les nombreux clins d’œil pourront laisser de côté – mais sur de courts passages rassurez-vous - les moins connaisseurs de la littérature anglaise. Alan Bennett, règle un peu ses comptes et se prend un rêver un peu… évidemment pour notre plus grand plaisir !

Tag(s) : #J'ai rigolé...

Partager cet article

Repost 0