Shiga est le gardien d’un refuge dans les Alpes japonaises. Bel homme, aux valeurs morales irréprochables, il est un alpiniste hors-pair et est trop attaché à la montagne pour penser la quitter un jour. Voilà treize années qu’il a perdu son ami Sakamoto, mort dans une ascension dans l’Himalaya. Ces derniers mots, couchés dans son carnet, ont été pour lui : « Shiga te confie Yoriko et Megumi », sa femme et sa fille. Après plusieurs années de silence, Yoriko décide de le contacter, car Megumi a disparu depuis deux jours… Shiga tient à honorer la demande de son ami, quitte ses montagnes et pars à Tokyo à la recherche de la Megumi, âgée de 15 ans.

Tanigushi, l’un des maîtres du manga nous fait voyager entre les montagnes de l’archipel et les buildings de l’une des villes les plus peuplées du monde. Les contrastes sont saisissants et les dessins de l’auteur nous montrent le parallélisme entre les deux mondes. Il profite de cette histoire pour dénoncer les dérives et les excès de la jeunesse nippone : prostitution, souteneurs, déviances, abandons, …

Un bon manga (un tome), lu d’une traite qui sous des airs de légèreté se veut beaucoup plus profond. Dans l’univers du maitre, même si à mon goût le scénario s'essouffle un petit peu…

Tag(s) : #J'ai aimé...

Partager cet article

Repost 0