Avec ce recueil de quatre nouvelles on se replonge dans l’univers de Sergio Pitol : l’Europe, la culture des arts, le voyage, l’étranger. Des nouvelles qui nous conduisent à Vienne, à Paris, Venise, Boukhara, bercés par la musique de Liszt ou les gondoles du Grand Canal. Ainsi la première nous fait entrer dans la vie d’un couple marié depuis plus de 10 ans et dont le temps a érodé les murailles. Après la lecture d’une nouvelle de son mari parti à Vienne, la femme comprend qu’elle n’est plus « au bord de la rupture, mais en son cœur ». Chaque histoire, parmi les préférées de l’auteur, est emplie de non-dits. A nous d’en trouver les clés, plus ou moins facilement.

 

Sergio Pitol, né en 1933, est un écrivain majeur du Mexique, peu connu en France. Grand voyageur, il part à 20 ans pour Cuba, puis ce sera New-York, Londres, Paris Genève, Rome, Pékin, Varsovie, ... Bien souvent comme diplomate. Il a été attaché culturel à Belgrade, poste dont il démissionnera suite au massacre de Tlatelolco peu de temps avant l’ouverture des Jeux Olympique de Mexico en 1968. Autant d’expériences dont il s’inspire sans conteste pour nous offrir des nouvelles au style juste et efficace.   

Sa carrière a été couronnée par les prix Juan Julfo en 1999 et Cervantès en 2005

Tag(s) : #J'ai aimé...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :