Une nouvelle fois Jacques Tardy nous conduit sur les champs de bataille de la première guerre mondiale avec un simple Poilu. Le dessinateur de la France du peuple nous fait traverser les années 1914, 1915 et 1916 avec un bigorneau, un soldat de l’infanterie, occasion de (re)découvrir les conditions de ces hommes, du début de la guerre jusqu’à son enlisement. 

Grâce aux dessins si caractéristiques de Tardi, rien n’est oublié, les premiers uniformes rouge garance, les soldats sans casque, les relèves, les rares permissions, les cadavres qui s’entassent quand ils ne sont pas avalés par la boue, les premiers combats aériens, l’arrivée des chars, la puissance de feu des artiflots, les fraternisations, ... Un survol du conflit dans la lignée des précédentes oeuvres et qui ne surprendra peut être pas les habitués du genre. Les dessins laissent la place dans les dernières pages à un documentaire de Jean-Paul Verney sur la première guerre mondiale ainsi qu’à un petit lexique du vocabulaire des tranchées.

Une BD sur un thème que Tardy connaît bien et qu'il a déjà beaucoup exploité. Un manque d’originalité compensé par une œuvre sérieuse et qui pourra attirer de nouveaux adeptes.

Tag(s) : #J'ai aimé...

Partager cet article

Repost 0