Comme Philippe, j'arrive un peu après la bagarre... A croire que les hommes sont plutôt lâches !

Et bien, rassurez-vous, il en existe de très courageux pour nous offrir des livres émouvants et sincères. Jean-Louis Fournier écrit ce livre pour ses deux fils « pas comme les autres »... Il s'excuse d'avoir été un mauvais père. Je ne sais pas pour Mathieu et Thomas, mais moi je lui pardonne tant il parle d'eux avec amour et humour. Un humour qui malgré tout n'est pas parvenu à me faire oublier l'émotion et la douleur qu'il cache. Mais le but n'était sans doute pas là.

Cet ami de Pierre Desproges sait manier l'absurde et l'humour noir avec brio et bien sûr sans jamais se moquer, ou juste ce qu'il faut. Il est honnête avec ses enfants, avec lui même et avec nous. Il parle sans retenue de ses regrets, de ne pas avoir réussi à faire de beaux enfants « comme les autres », même s'il n'aime pas toujours les autres, et à qui il aurait pu apprendre tellement : l'art, l'humour, les mathématiques, la lecture... Au milieu de ces vérités, il parvient à nous arracher de beaux sourires et en profite pour régler ses comptes avec les quelques imbéciles que l'espèce humaine sait produire, porteurs des croyances les plus absurdes.


Un livre dur et drôle, inattaquable sur le fond tant le coeur est à vif. Mais je l'aurais aimé moins répétitif et plus profond sur ces personnes « pas comme les autres ». Malgré tout une petite perle de lecture de la dernière rentrée littéraire.


Un livre... :


qui grince pour Philippe

qui émeut chez Cathe

lu par beaucoup d'autres...



Et puis on n'est pas lâches avec Philippe, on pense à ceux qui sont encore plus en retard que nous !!!!

Tag(s) : #J'ai aimé...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :