kenaz.jpg« Paysage aux trois arbres » est le recueil de deux récits écrits par Yéhoshua Kenaz, auteur et « décortiqueur »  de la société israélienne.

La première de ces histoires se déroule dans un immeuble de Tel-Aviv pendant la guerre du Golfe. Un immeuble dans lequel un incendie s’est déclaré et qui causera le décès de Sophie, une dame âgée qui garde contact avec le monde grâce à sa radio et les rares visites de sa voisine. Rapidement le semblant d’enquête et les coïncidences notées vont conduire certains voisins à se demander si ce décès est bien le fait d’un simple accident.
 
Yehoshua Kenaz dont plusieurs de ses écrits ont déjà eu pour scène un immeuble, décrit ici à la perfection la vie de « petites gens », sans jugement de valeurs, obligés de cohabiter ensemble et confrontés à ce qui semble un accident. L’auteur met en lumière les divisions qui gangrènent la société israélienne. Des oppositions marquées entre juifs, entre Juifs et Arabes, entre modernité et archaïsme, entre générations qui amènent à la délation et à l’intolérance.
 
Le deuxième récit revient sur le mandat britannique dans les années 1940. Cette fois l’opposition est affichée entre deux familles qui se cotoient, l’une Ashkénaze et l’autre Séfarade, même s’il faut bien connaître ces cultures pour le ressentir. Entre les deux vient se mêler la vie d’un jeune peintre, soldat de l’armée anglaise… Une longue nouvelle qui puise sa trame dans l’Histoire du pays
 
Un bon moment de lecture qui offre un reflet intelligent et rude de la société israélienne.
Tag(s) : #J'ai aimé...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :