Picquet.jpgGabrielle Piquet, jeune illustratrice et ancienne élève de Sciences Po, met en images pour son premier album trois nouvelles de Tonino Benacquista, issues de « Tout à l’égo ». Servies par des graphismes aux traits fins, très proches de Sempé, les deux premières histoires ont pour thème le hasard, celui qui peut bouleverser nos vies ou être à l’origine de nos actes manqués, voire carrément de nos journées les plus pourries. La dernière histoire, celle d’un enfant surdouée qui nous fait part de ses angoisses est un peu courte mais touchante.
 
Un premier album plutôt bien conçu au style agréable et aux histoires frappées de la marque Benacquista. Reste que le nom de Benacquista n’apparaît qu’en toute fin de l’ouvrage et encore, écrit en tout petit... Il fallait être bibliothécaire et chercher la date de dépôt légal pour le découvrir – les concerné(e)s compatiront ;-). Pas très fair play à mon goût...
 
Je reste au final sur la réserve et j’attends avec impatience un deuxième album pour être totalement emballé par Gabrielle Paquet.
Tag(s) : #J'ai aimé...

Partager cet article

Repost 0