Kaboul-Disco.jpgNicolas Wild vit à Paris hébergé par un ami. Nicolas Wild est auteur de bande dessinée mais est en mal d’inspiration. Nicolas Wild doit payer une partie du loyer. Nicolas Wild accepte donc de répondre à l’annonce faite par l’agence Zendagui Media pour un poste à… Kaboul.
 
Voilà comment ce jeune auteur débute son aventure – au titre qui donne le ton : « Comment je ne me suis pas fait kidnapper en Afghanistan » – qui durera plusieurs années dans un pays qui sort à peine de la guerre et est en pleine reconstruction. Chargé de mettre en image la constitution afghane, dans un but pédagogique, Wild est un observateur privilégié de la société afghane. Il ne néglige d’ailleurs pas les quelques explications historiques nécessaires ce qui permet à son récit de prendre un peu plus de profondeur. Avec beaucoup d’humour et des dessins très agréables, il nous raconte son quotidien, les gens avec lesquelles ils travaillent et les souvenirs les plus marquants de son expérience. Les péripéties de ce jeune auteur français débarqué en Afghanistan sont tout simplement succulentes et les contrastes auxquels il est confronté déroutants et particulièrement drôles. Des annexes en couleur montrent quelques extraits de son travail là-bas ainsi que des photos personnelles qui donnent un peu plus de sympathie aux personnages et donc à l’auteur. Une vraie bonne BD comme je les aime, qui tout en restant dans un style décontracté apporte beaucoup ! Vivement le tome 2 : « Comment je ne suis pas devenu opiuman en Afghanistan »… Tout un programme !
Tag(s) : #J'ai adoré...

Partager cet article

Repost 0