journal.jpgFabrice Neaud met ici en image son journal intime en plusieurs volumes. Un récit sincère qui dévoile les parties les plus intimes de l’auteur, se mettant à nu sans aucun tabou. Il est peintre et homosexuel dans une petite ville de province. Figurent alors ses doutes sur un projet de « chemin de croix », ses embûches sentimentales et ses difficultés de vivre une sexualité « hors norme » dans une petite ville de province. Une situation qui pousse au communautarisme, à la caricature et à l’enfermement. Pourtant Fabrice parvient à faire une rencontre, un soir sur les remparts, au lieu de drague. Il est immédiatement amoureux de Stéphane, qui refuse de s’engager.

Si les graphismes sont très agréables (noir et blanc) et le texte bien écrit, l’ensemble ne m’a pas convaincu et je ne pense pas lire les autres tomes. Un récit peut-être trop centré sur l’auteur sans l’impression de prendre de la hauteur. Une simple description. Voici le propre de bon nombre de journaux intimes et la raison pour laquelle je peux m'ennuyer en les lisant... Je ne peux pas dire que je n’avais pas été prévenu !
Tag(s) : #J'ai lu...

Partager cet article

Repost 0