Police-des-fronti--res.jpg(AFP/JACK GUEZ)

Pour la première fois dans ce blog je quitte le domaine culturel. Mais là, vraiment tu pousses le bouchon un peu trop loin, Brice... Lu ce matin même dans l’édition du Monde, sur Internet :

« Le ministre de l'immigration, de l'intégration, de l'identité nationale et du codéveloppement, Brice Hortefeux, réunit, mercredi matin 12 septembre, une vingtaine de préfets qui n'ont pas atteint le quota de reconduites à la frontière qui leur avait été fixé. "Il s'agit d'une réunion de travail, le ministre souhaite échanger et mobiliser ces préfets, car, en effet, les résultats doivent être améliorés", a-t-on précisé au cabinet de Brice Hortefeux.

 Alors moi j’ai quelques questions d’ordre pratique, des fois que je voudrais être préfet quand je serai grand. Qu’arrive-t-il en cas de quota non atteint ?
 
1 : On prend des immigrés fraîchement naturalisés qu’on expulse quand même en leur expliquant que c'est pour les quotas ? Et si cela ne suffit pas on prend la deuxième génération ? A ce rythme là, je rentre en Espagne dans 2 ans... Mais ce pourrait être la Belgique aussi...
2 : On retire 1€ sur le salaire mensuel des préfets par unité non atteinte, histoire qu’on les paye pas à rien foutre ?
3 : On trouve un pays d’accueil pour les mauvais préfets ?
 
Et en cas de quota dépassé ?
 
1 : Le préfet a une jolie image de notre président de la République se faisant dorer son bourrelet effacé sur un Yacht à 6 millions ? Avec 4 images, il aura le poster du fils prenant la fuite avec son scooter !
2 : On met en cage le surplus de clandestins pour l’année prochaine ? Ou dans des camps tiens...
3 : On met une étoile a ceux que l’on renverra l’année passée pour ne pas les oublier ?
 
Alors oui la France ne peut pas accueillir tout le monde... Oui il y a des règles de naturalisation qui s’appliquent pour tous, même pour ceux qui n’ont aucun droit... Oui, on trouvera bien des bons Français qui feront le sale boulot des clandestins (et je dis, c’est moins sûr)... Mais ce que je demande, c’est juste un peu d’humanité.  La France redeviendra la terre des droits de l’Homme le jour où ses gouvernements traiteront l’ensemble des hommes en Homme et non en marchandise... Et à mon avis, c’est mal barré... Brice, sincèrement, tu pousses le bouchon un peu trop loin...
Tag(s) : #Une cerise en colère

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :